La constipation

Le Journal du Yoga n°153 sept 14 - Technique de Soi

L’art de déféquer

Belda Sisso rencontre son premier maître à New York en 1969. Diplômée de la Fédération française de Hatha Yoga (Sri Mahesh), elle enseigne le yoga depuis plus d’une vingtaine d’années, un yoga intégral, ouvert et évolutif. Par ailleurs, elle publie des livres sur la spiruline, le végétarisme et récemment, la constipation.

Les causes

Le ralentissement de l’activité du colon est la cause de constipation la plus répandue. Mais elle peut aussi provenir d’habitudes alimentaires inadaptées. Stress et anxiété sont également susceptibles de bloquer la mobilité des déchets dans le côlon.

Lorsqu’elle devient chronique, la constipation provoque irritation, maux de tête, peau congestionnée, douleurs intestinales, jusqu’à une diminution du tonus, voire une tendance à la dépression… « D’après ce que j’ai pu observer, les personnes constipées sont souvent mélancoliques et manifestent une tendance à vouloir tout contrôler. On sait aujourd’hui que les pathologies du système digestif perturbent notre humeur, nos comportements et nos pensées », note Belda Sisso.

Selon le professeur Michael D Gershon, neurogastroentérologue, auteur de « Le deuxième cerveau » : « Nos deux cerveaux, celui de notre tête et celui de notre ventre, doivent coopérer. Si ce n’est pas le cas, il se produit le chaos dans notre ventre et la misère dans notre tête ».

Les solutions

Depuis les thérapeutiques laxatives conventionnelles, les thérapeutiques mécaniques, les tisanes laxatives, il existe heureusement de nombreuses solutions, et parmi celles-ci, le yoga dont voici deux exercices à pratiquer le matin à jeun ou à un autre moment de la journée, pourvu que l’estomac soit vide.

1/ Crâne brillant

Dans la posture de base, placez les deux mains sur l’abdomen, bouche fermée. Expirez vivement et activement, inspirez passivement. Expulsez l’air par les narines en rentrant le ventre tout en exerçant une pression délicate sur l’abdomen avec les mains. Relâchez la pression des mains sur le ventre en laissant entrer l’air spontanément, passivement, silencieusement. Faire trois séries de onze cycles à intervalles réguliers, en respirant calmement entre chaque cycle. Une fois devenus familiers avec l’exercice, vous pourrez augmenter le nombre des séries.

Effets bénéfiques : un nettoyage des narines et des poumons, une tonification de l’appareil respiratoire et digestif, une purification du sang, une fortification des muscles abdominaux, un massage des organes et surtout une stimulation du péristaltisme.

2/ Barattage du ventre

Il se fait à poumons vides et pendant le soulèvement de l’abdomen. On relâche et on rentre le ventre comme une pompe.

Debout, jambes écartées à la largeur des hanches, bras le long du corps, procédez au verrouillage abdominal : inspirez à fond, penchez le buste en avant, pliez légèrement les genoux, posez les mains sur les cuisses à la hauteur qui vous convient, bras tendus, dos droit, contractez les lèvres comme pour siffler et expirez ainsi par la bouche jusqu’à ce que les poumons soient vides.

A la fin de l’expiration, fermez la bouche, rentrez le menton en restant en apnée, les mains toujours sur les cuisses, relâchez délicatement les abdominaux puis rentrez vigoureusement le ventre vers l’arrière et vers le haut. Sortez et rentrez le ventre sans respirer de deux à onze fois de suite selon vos possibilités.

Redressez vous doucement, laissez entrer l’air passivement par les narines, bouche fermée, respirez normalement quelques instants. Répétez l’exercice trois fois. Augmentez progressivement.

Cette respiration exerce une action régénératrice et rajeunissante, améliore le flux sanguin et la mémoire, stimule la circulation. Elle renforce les reins, stimule l’appareil digestif et les contractions intestinales. Ce qui améliore le métabolisme général.

L’art de bien déféquer procède d’abord du savoir bien manger. Au plaisir de la dégustation doit succéder le soulagement de l’évacuation. Il est important de prendre le temps nécessaire à ce moment intime et privilégié, propice à la réflexion comme à la rêverie, voire à l’inspiration. Isabelle Clerc


En médecine, la constipation est définie par un nombre de selles inférieur à trois par semaine.  1/3 de la population mondiale souffre de constipation.

Dans les pays occidentaux, 1/3 des enfants en est affecté. En France, il se vend chaque année plus de 50 millions de boites de laxatifs. La constipation est à l’origine de nombreuses maladies dégénératives et de fatigue chronique.

A lire : « La constipation, causes et solutions » de Belda Sisso (Ed Grancher).

Contact : belda@maisondelaspiruline.com

www.maisondelaspiruline.com


Veuillez patienter...