Hormone Yoga Thérapie

Ce yoga se concentre sur l’activation des glandes produisant des hormones, en particulier les ovaires, la thyroïde et la parathyroïde, l’hypophyse et les surrénales. Les postures ont été choisies spécifiquement pour stimuler ces glandes.

Des techniques de visualisation tibétaine, de pranayama et d’utilisation des bandhas sont uti l isées pour augmenter l’efficacité en envoyant de l’énergie et en créant un massage des organes. Le niveau des hormones, spécialement l’oestrogène et la progestérone, commence à diminuer vers l’âge de 35 ans. En pratiquant, le niveau hormonal remonte. Les effets indésirables de la ménopause disparaissent : bouffée de chaleur, fatigue, baisse de libido, muqueuses sèches, stress, irritabilité, crise d’angoisse et de pleurs, panique attaque, migraine, perte de mémoire… Un effet bénéfique aussi sur la peau et les cheveux se produit. L’hormone yoga s’adresse à toutes les femmes, pour booster leur féminité. En particulier à celles traversant la ménopause ou en pré-ménopause, à celles ayant des problèmes d’infertilité, aux adolescentes et femmes de tout âge ayant un déséquilibre hormonal, souffrant de troubles émotionnels, de douleurs prémenstruelles, de règles irrégulières… Les risques de développer en vieillissant certaines maladies cardiovasculaires et l’ostéoporose sont extrêmement minimisés. Après la ménopause, l’hormone Yoga aidera à garder le niveau des hormones normal et équilibré et à toujours se sentir « femme ». Comme on stimule la thyroïde, on a aussi des excellents résultats sur l’hypothyroïdie. Il y a toutefois quelques contre-indications : ne pas pratiquer enceinte, en cas d’antécédent de cancer hormonodépendant et d’endométriose avancée. Il est important que le professeur donne un questionnaire à remplir aux nouvelles élèves afin de s’assurer que cette pratique leur sera bénéfique, éventuellement adapter la série et pouvoir évaluer le niveau de déséquilibre en fonction des symptômes. Il faut pratiquer régulièrement (trois fois par semaine minimum) pendant un à quatre mois pour faire remonter naturellement le niveau hormonal et voir les symptômes disparaître. Ensuite, il faudra continuer pour garder cet équilibre. Au bout d’un certain nombre de cours (en général cinq à dix cours) on peut commencer à pratiquer toute seule, à son rythme, et intégrer cette série dans son hygiène de vie. Il existe également une série spécifique d’hormone yoga pour les hommes. L’andropause, vers les 50/55 ans, reste encore de nos jours un sujet tabou… La chute hormonale (surtout celle de la testostérone) est plus lente que chez les femmes, mais les hommes souffrent aussi de symptômes physiques et émotionnels dus à l’âge, au stress, aux hormones dans l’alimentation, pesticides et autres produits toxiques ambiants. ■Pour aller plus loin :

www.dinahrodrigues.com

kattywolff@wanadoo.fr


Veuillez patienter...