Ma rencontre avec le Dr Bhole

J'ai rencontré pour la première fois le Docteur Bholeji en 1999, au Mans. Daniele Laffond Koulytchizky, mon professeur de yoga, le faisait venir en France pour distribuer son enseignement dans le cadre de l'association du "Cercle de l'arbre vert". Lors de ce premier stage, sa personnalité et sa réserve m'ont impressionnée. Mais ce qui m'a finalement le plus interrogée est sa pédagogie de « non réponse ». Je suivais depuis un an une formation en école de yoga et j'étais encore dans un mental d'universitaire, où l'on questionne, apprend et reproduit. Il ne fonctionnait pas du tout comme un enseignant occidental. Je posais une question, et le maître me renvoyait à moi-même avec une autre question, vers ma propre expérience sensorielle. J'expérimentais le fait que notre corps était le laboratoire et le meilleur outil pour nous apporter nos réponses. La compréhension d'une technique livresque n'est possible que lorsque je l’éprouve et la valide en moi.
Il m'a guidée dans cette descente du sentir en soi. "Si tu te poses une question, assis toi et ferme les yeux. Ressens en toi." me disait le Dr. Bhole.



Je pratiquais le yoga et les kapalabhati* depuis 1985, "comme un mouchage de nez !". Bien sur j'acquis la technique du ventre, comme un moteur, mais ma pratique restait très extérieure.
Les kapalabatti qui servent à rendre le crâne brillant ! L'effet est au niveau du cerveau. Il nous a fait décomposer et expérimenter la pratique par le ventre, puis exerçer des expirations par la bouche ouverte enfin par les narines. Mais la pratique est encore extérieure. J'ai finis par poser ma conscience sur la destination finale, comme une flèche sur le centre de la cible. Les kapalabatti deviennent de plus en plus subtils et crâniens. Le son produit change, le ventre physique est bien là en action, mais la destination est bien ailleurs.
La perception de la pratique est décomposée en étages, sa pédagogie amène à expérimenter le son du souffle, la colonne de sensations pour finir par apprivoiser la sensation crânienne.
L'enseignement du Dr Bhole a totalement modifié mon rapport à mon corps, au souffle et m'a donné mon espace intérieur.


*Kapalabhati : L’un des Shat Kriyas. Exercice respiratoire pour la purification du corps caractérisé par l’exercice d’expiration rapide produite par la contraction du ventre

Extrait du Journal du Yoga n°157 "Rencontre"

Veuillez patienter...